Florence Rabut, rédactrice en chef de végétable et animatrice du 15e Forum végétable

Notre filière a bien conscience de vivre un « moment charnière ». Les désordres du moment, entre pénurie de matières premières comme de ressources humaines, flambée des coûts de l’énergie, dérèglement climatique, inflation… bousculent aussi les habitudes et comportements de consommation. On touche-là au régalien.

La consommation devient plurielle, multiforme, parfois radicale et appelle à faire face à de nouveaux enjeux sans précédent. En France comme en Europe, jamais les consommateurs n’ont eu des aspirations aussi divergentes, souvent contradictoires. Dans leur sillon, les circuits de distribution, les modèles agri-agroalimentaires se fragmentent eux aussi. Se dispersent-ils ? Observatoires, études, think tanks et cercles de réflexions nous révèlent chaque jour ces turbulences : retour de l’inflation qui génère méfiance voire irrationalité dans les comportements, quête de sens des citoyens de plus en plus urbanisés, nouveau rôle politique de l’alimentation, nécessité de s’alimenter et consommer mieux (perte nutritionnelle décriée de certains fruits et légumes, américanisation de la société et des repas, tendance en hausse du flexitarisme et du végétalisme…).

C’est dans cette transition alimentaire que les acteurs de notre filière tentent d’imaginer l’alimentation de demain – quel avenir et quel sens lui donner – et de réinventer de nouveaux modèles, modifier leur manière de produire, livrer, distribuer, pour appréhender de façon nouvelle la relation aux consommateurs. Éplucher en permanence de la data shopper pour mieux affiner sa stratégie marketing et « pousser » des produits sur le lieu de vente ne suffit plus pour réussir. Ce qui est en jeu, c’est de favoriser la consommation de fruits et légumes – notamment celle des jeunes chroniquement sous-consommateurs – et explorer de nouvelles voies pour consommer mieux et pour tous demain : réapprendre à cuisiner à l’école, favoriser une écologie de l’alimentation – ou quand alimentation, environnement et société ne font plus qu’un – faire de la RSE et des concepts One health un vrai levier de transformation des entreprises.

Ce sont toutes ces questions dont nous débattrons en profondeur avec des experts et des acteurs qui font notre filière et œuvrent chaque jour pour répondre à toutes les injonctions contradictoires, supposées ou réelles ! Imaginer les futurs de l’alimentation possible, devancer les nouvelles attentes des shoppers, pointer les modèles émergeants à travers des témoignages concrets d’entreprises, les difficultés comme les succès, permettront de jouer ce rôle de miroir salutaire pour nourrir nos propres réflexions. Le Forum végétable 2023 permettra in fine de vous livrer une synthèse unique des nouveaux défis à relever. Nous avons hâte de vous retrouver pour cet événement fédérateur, le 4 avril prochain, espérant que les perturbations d’agenda liées à la crise Covid soient définitivement derrière nous.

PARIS - Le 4 avril 2023